top of page
  • Véronique Côté

Les images vagabondes

Dernière mise à jour : il y a 1 jour

Imaginez un instant l'état actuel de nos tiroirs à photos où règnent le désordres et le chaos. Des dossiers sur nos ordinateurs ou dans nos cloud sans identité claire. Et si je vous disais que ce même désordre se retrouve effectivement dans notre inconscient ?


Nous entendons souvent parler, de santé mentale, de santé physique ou de santé visuelle. Que nous propose Google sur la santé visuelle ? La santé oculaire. Je suis une professionnelle de l'image par une optométriste.


Si je vous disais que la consommation de réseaux sociaux entraîne une augmentation significative d'images par minutes qui traversent l'iris ? L'œil n'est qu'un outil de transport d'une information qui sera traité par le cerveau. Alors pourquoi ne l'utilisons nous pas comme un filtre purificateur ?


Notre cerveau traite quotidiennement des centaines, voire même des milliards de données numérique. Cependant ces informations ne sont pas toutes bienveillantes. Le pouvoir décisionnel de ce que nous regardons devrait nous appartenir.


La façon dont nous traitons ses données influence nos comportements quotidiens.


De plus, en raison d'un manque de connaissances et d'expériences, nous laissons souvent entrer dans notre esprit de nombreuses données inutiles et erronées.


Mais comment les reconnaît-on ?


Par l'écoute


Notre cerveau commence à sécréter le cortisol, l'hormone de stress, après 10 minutes d'utilisation des réseaux sociaux sur notre téléphone intelligent.


Cette intelligence numérique socialise avec


  • Nos jugements

  • Nos questionnements

  • Nos observations

  • Nos envies

  • Nos dépendances

  • Nos manques

  • Nos besoins

  • Nos peurs

  • Nos désirs

  • Nos illusions


Elles sont sur-stimulées et contribuent à affaiblir notre santé mentale et physique. Car, évidement, ce cocktail complexe absorbé par notre inconscient provoque un chaos de confusion sensorielle.


  • Nos mémoires

  • Notre conditionnements

  • Notre réalité

  • Nos souvenirs

  • Nos blessures

  • Nos habitudes


Ainsi, tout notre mécanisme interne est séduit par la vitesse et par l'ampleur de la quantité d'absorption.


Alors comment peut-on maintenir une paix intérieure face aux multiples stimuli présents dans notre esprit ?


Par l'écoute.


Il est grand temps de prendre soin de notre santé " visuelle " qui est la BASE.

Prendre soin de ce qui pénètre dans notre cerveau est primordial.


  • Choix

  • Liberté

  • Discipline

  • Discernement

  • Décision

  • Acceptation

  • Pardon

  • Humilité


Fermons les yeux et réfléchissons à ce qui nous est proposé. Des milliards d'images numériques, chacune plus séduisante que la précédente. Cette séduction se nourrit de nos manques les plus profonds.


Alors...


Prendre la décision d'intervenir dans ce que nous laissons entrer dans notre cerveau est la première étape.


Ensuite, l'observation et l'analyse en se détachant émotionnellement de l'image, constituent l'étape suivante.


Puis vient la rechute et la répétition mais il est important de comprendre que c'est là que réside la discipline et l'expérience.


Et enfin, l'humilité et le pardon sont essentiels pour sceller l'apprentissage.


" Ferme les yeux et arrête le temps autant de fois que tu en as besoin."


Devenir maître de son propre cerveau exige une grande audace et beaucoup de persévérance. Ce n'est pas le chemin le plus facile.


Rappelez-vous la sensation de confort, de paix et de sérénité que vous éprouvez dans une maison propre et ordonnée.


Cette image vient de la même source et créer le même sentiment.


Avec Amour


Veronique







12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page